Comment réussir ses rattrapages du baccalauréat 2018 ?

Les épreuves du bac 2018 viennent à peine de s’achever, vous devez déjà sûrement avoir une assez bonne idée de ce que vous allez découvrir le jour des résultats, le 6 juillet. Pour ceux qui auront entre 8/20 et 10/20 de moyenne, vous serez convoqués aux rattrapages du baccalauréat.

Alors que vous vous doutiez de la mauvaise surprise qui vous attend ce jour-là ou que vous connaissiez déjà vos résultats, préparez dès maintenant votre oral des rattrapages du bac qui auront lieux très peu de temps après les résultats : le 10 juillet.

 

Quelle est l’épreuve des rattrapages du bac ?

Commençons tout d’abord par la base, en quoi consiste l’épreuve des rattrapages du bac ? Cette épreuve est un oral de 40 minutes, en règle générale. 

A votre entrée dans la salle, l’examinateur vous donne votre sujet. Vous avez 20 minutes pour le préparer, puis 20 autres minutes environ pour le présenter à l’oral devant le correcteur.

La partie orale diffère selon la matière que vous avez choisie. En maths vous aurez, par exemple, à résoudre un long exercice en expliquant à l’examinateur votre raisonnement et la manière avec laquelle vous vous y prenez. Cependant, peu importe la matière, le but ne sera pas d’obtenir le bon résultat à la fin mais toujours de montrer que vous avez le bon développement et la bonne méthode.

Le but est d’être convaincant, de montrer à l’examinateur que vous êtes déterminé à obtenir votre baccalauréat cette année.

La matière à passer : un choix stratégique

Le choix de la matière que vous allez passer à l’oral est décisif et ne doit pas être fait au hasard.

C’est un facteur qui fera que vous aurez votre bac cette année ou non ! Vous devez donc choisir la matière qui vous fera gagner le plus de points sur votre note finale.

Vous devez alors prendre en compte le coefficient de la discipline. Suivant votre filière, vos matières auront des coefficients plus ou moins important. Notre conseil est de choisir une matière à fort coefficient pour être sûr de gagner le plus de points possible.

Néanmoins, vous ne devez pas vous concentrer seulement sur ça. La note obtenue lors de l’écrit est aussi un facteur. Plus l'écart entre la note de l’écrit et celle de l’oral sera important, plus votre note finale augmentera. Ainsi, le mieux est de choisir une matière où vous avez de la marge pour progresser. Une matière dont la note de l’écrit est mauvaise voire très mauvaise, en d’autres mots.

Le dernier point à prendre en compte dans l’équation est votre aisance avec le sujet. Choisissez une matière où vous savez que vous avez le capacités d’obtenir une meilleure note qu’à l’écrit, donc pas une matière dans laquelle vous avez de grosses difficultés. De plus, il ne faut pas que vous vous démobilisiez durant l’oral car vous sentez que vous avez une faiblesse.

Comment se préparer pour les rattrapages du bac ?

Maintenant que vous savez quelle(s) matière(s) réviser, il faut vous préparer. Pour cela, nous avons deux conseils pour vous : maîtriser le sujet et vous entraîner à l’oral.

Pour maîtriser le sujet, il n’y a pas de secret, il faut apprendre, comprendre et refaire les exercices. Si vous aviez déjà travaillé pour le bac, reprenez alors vos fiches résumant les éléments les plus importants des chapitres. Mais si vous avez toujours des lacunes ou des incompréhensions sur des points fondamentaux, alors le mieux est encore de se faire aider, soit par des camarades de classe à l’aise avec la matière, soit par un enseignant.

Une bonne option peut donc être les cours particuliers. Prendre une ou deux heures avec un professeur, pour faire le point sur les notions non acquises, peut vraiment faire la différence le jour de l’oral.

Les façons de suivre des cours particuliers pour le bac sont très diverses : vous pouvez faire appel à un organisme spécialisé dans le soutien scolaire, comme à un enseignant à domicile ou opter tout simplement pour les cours particuliers par Internet via Skype ou autre.

Par exemple la plateforme Classgap vous met en relation avec des professeurs qualifiés aux disponibilités flexibles et la classe se passe en ligne, grâce à une salle de classe virtuelle.Réviser le bac en ligne peut être une alternative intéressante étant donné ses prix avantageux et sa commodité, surtout si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, comme lors des révision pour les rattrapages. 

Vous avez la pvossibilité de trouver un professeur de maths ou de philosophie, par exemple, sur internet très rapidement dans le seul but de préparer les oraux du bac en ligne. Les professeurs adaptent leurs cours à vous et vos difficultés afin de vous faire progresser le plus vite possible et d’être fin prêt pour les rattrapages.

De plus, si ce que vous redoutez est plus l’oral que la matière en elle-même, vous pouvez trouver sur Classgap des professeurs spécialisés dans l’art oratoire. Ils peuvent vous aider à être plus confiant et vous donner quelques astuces pour paraître plus convaincant devant l’examinateur.

Le second point majeur des révisions pour les rattrapages du bac est l’entraînement. Certains d’entre nous sont naturellement plus à l’aise à l’oral que d’autres, mais le meilleur moyen pour s’améliorer et surmonter le stress est de s’entraîner. C’est aussi simple que cela, ne croyez pas que les Steve Jobs & co ont toujours été à l’aise à parler devant des milliers de personnes ! Ils ont répété leurs textes, été coachés et se sont entraînés de longues heures avant de se lancer. Même si c’est dans une autre mesure, il est nécessaire que vous pratiquiez votre aisance orale.

Demandez à un proche ou même à un de vos enseignant de l’année, mettez vous dans des conditions similaires à celles de l’épreuve et passez un oral. Ainsi, vous aurez des retours et saurez ce qui est à améliorer pour le jour-j. De plus, s’entraîner, permet de créer de nouveaux automatismes, comme le ton de votre voix ou votre posture. De cette manière, vous n’aurez pas à penser à ces détails importants pendant l’oral et pourrez vous concentrer sur le vif du sujet.

Les conseils de dernière minutes pour le jour-j

  • Gérer son stress

Un oral peut être stressant, tout particulièrement lorsque celui-ci déterminera l’obtention de votre baccalauréat ou non. Mais il ne faut pas se démobiliser et perdre ses moyens pendant la préparation ou devant l’examinateur.

Faites une bonne nuit de sommeil avant pour arriver la tête reposée et attaquer l’épreuve de manière optimale. De plus, cela ne sert à rien de vouloir tout retenir sur le moment, concentrez-vous sur l’essentiel. Les professeurs sont conciliants et ne vont pas vous pénaliser pour l’oubli d’un détail. Alors pour rester calme, vous pouvez faire des exercices de respiration. Si vous êtes anxieux au moment de passer à l’oral, les respirations abdominales vous aideront à diminuer votre stress en vous concentrant sur votre souffle et votre corps.

  • Être convenablement habillé

Il ne faut pas en faire trop ou pas assez. Trouvez une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise sans que l’on ait l’impression que vous êtes déjà en vacances. Soyez professionnel mais pas besoin de venir en costard cravate. Ne pas être confortable dans ses vêtement peut ajouter une source de stress supplémentaire dont on se passera bien. Il faut trouver un juste milieu.

  • Mettre à profit le temps de préparation 

Un fois que le sujet vous aura été donné, vous aurez 20 minutes pour le préparer. Ce n’est pas long, alors il vous faut être très efficace et avoir de la méthode. Par exemple, commencer à rédiger sa présentation est une mauvaise idée, il vaut bien mieux écrire un plan détaillé complet, avec une introduction, des parties et sous partie liées entre elles et une conclusion pertinente qui répond au sujet. Ainsi, à l’oral vous serez sûr de ne pas rien oublier, de répondre à la problématique et de ne pas vous embrouiller dans des explications superflues.

L’examinateur attend de vous un développement menant à une réponse finale même que partielle. Si vous rédigez, vous n’aurez pas le temps d’aller au bout du raisonnement attendu et vous ne pourrez rien en conclure.

 

Notre dernier conseil : n’oubliez pas de sourire ! Votre examinateur aura certainement vu passer de nombreux candidats avant vous, et sera peut-être fatigué. Être souriant et sympathique est un simple plus pour faire que cet oral se passe au mieux !

 

 

Avez-vous aimé ?